À Notre ami Jean Hernandez

Nous avons appris le décès de notre ami Jean Hernandez, nous ne l'oublierons pas
Toutes nos pensées vont à sa famille et ses proches

Oscars 2017 !

Sélectionnés au Festival de Cabourg en juin 2016, ils sont en lice pour les Oscars 2017!
Nos vœux les plus chaleureux les accompagnent jusqu'au 26 février !

  • Florence Foster Jenkins​ de Stephen Frears, Pathé​ Distribution
  • A Man Called Ove​ de Hannes Holm, Paradis Films​
  • Tanna​ de Bentley Dean et Martin Butler, Urban Distribution International

Retrouvez la liste des nominations aux Oscars 2017 ici

Appel à films

La sélection du 31e Festival du Film de Cabourg est ouverte : inscrivez vos longs et courts métrages inédits en France directement via notre site:
ici
Rendez-vous sur l’onglet "Pro et Presse" pour télécharger notre règlement.

Diamond Island au cinéma !

Découvrez demain au cinéma Diamond Island (film)​ de Davy Chou, Grand Prix du Festival du Film de Cabourg 2016 !
Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’assister à l'échange avec Davy Chou pendant le Festival, rendez-vous le 4 janvier 2017 à 20h30 au Cinema Lux à Caen pour une projection suivie d’une rencontre avec le réalisateur !
Le film a bénéficié du soutien à la réécriture de la Région Normandie en partenariat avec le Centre national du cinéma et de l'image animée et en collaboration avec la Maison De l'Image Basse-Normandie

31e édition du Festival du Film de Cabourg du 14 au 18 juin 2017

Découvrez l'affiche officielle du 31e Festival du Film de Cabourg !
Chaque année, l'affiche est tirée d'une scène d'un film présenté lors de la précédente édition, ici Tanna de Bentley Dean et Martin Butler.
Rendez-vous du 14 au 18 juin 2017 !

Best of 2016 !

Oui malheureusement le Festival 2016 est déjà fini, mais retrouvez en images les meilleurs moments de cette édition pour vous faire patienter jusqu'en juin prochain !

À très vite à Cabourg…

Bilan de l'édition 2016

Ouf ! Quel soulagement, on n’était pas certains de la météo….
Dès mercredi, nous avons réussi à chasser la brume et faire venir le soleil pour assister à l’inauguration sur la promenade Marcel Proust du Méridien de l’Amour, matérialisé par des colonnes continents sur lesquelles on peut lire des mots d’amour à prononcer en toutes les langues, histoire de se préparer mentalement à l’exercice qui s’annonce : que choisir parmi les 65 projections de films proposées sur 5 jours ??

Jeudi matin on a fait cesser la pluie, les festivaliers ont pu retirer leurs billets auprès des bénévoles les pieds au sec dans les files d’attente, un café ou un thé pour patienter et décider, en accord avec leur binôme (on vient souvent en amoureux) des films qu’ils iront voir. C’est un public fidèle et donc exigeant. On vient pour se changer les idées, se laisser surprendre surtout, aller à la découverte artistique…Quelles émotions seront les leurs pendant les films et après, qu’en faire ? Sortiront-ils changés de certaines séances ? Mêmes questions peut-être dans les têtes des 6 membres du jury jeunesse, venues de toute la Normandie, passionnées de cinéma.

Dépaysement garanti avec Diamond Island, de Davy Chou, à qui le Grand Jury a donné le Grand Prix de la compétition. Celle-ci proposait 7 films dont 5 premières œuvres, films exprimant chacun une problématique romantique très personnelle et pourtant recevable par qui ose avoir du cœur et la curiosité d’aller jusqu’au bout de la démarche des créateurs.
Éblouissement devant La Danseuse ou larmes pour la comédie suédoise douce-amère Prix du public A man called Ove, de Hannes Holm, on assiste à la révolution d’un ado ou celle de belles intrigantes en costume dans Love & Friendship, À l’instar de notre 30ème affiche, et comme les contraires s’attirent, la sélection souffla le froid et le chaud avec l’aide de producteurs et distributeurs passionnés par leur art. It is A Serious Game, comme dirait Pernilla August. Safy Nebbou nous entraîne sur l’épaisse couche de glace du lac Baïkal Dans les forêts de Sibérie, les australiens Bentley Dean et Martin Butler nous invitent à la réflexion anthropologique au bord d’un volcan dans Tanna, le portugais Gonçalo Galvão Teles anime un passionnant débat pour Gelo, film de science-fiction et de cryogénie… Volcans ou pics neigeux ? Loi de la jungle ou Secret des Banquises ? On ne sait Sur quel pied danser, c’est peut-être le bord de mer ou L’effet aquatique qui en est la cause Tout de suite maintenant ? Les débats se suivent en salle mais ne se ressemblent pas, sauf sur un point : le partage, la générosité des réalisatrices, des réalisateurs, des talents, des scénaristes, des compositeurs et face à eux, la bienveillance du public. Le voilà, notre cadeau d’anniversaire : le public.

Triple anniversaire puisque nous avons aussi fêté les 50 ans de Un homme et Une femme et les 15 ans du Fabuleux destin d’Amélie Poulain.
Au gré du temps qui passe dans la fiction la constante romanesque reste la même, les couples se font, se défont, se refont parfois. Un nouveau couple se forme dans Departure de l’anglais Andrew Steggall (Prix du Jury Jeunesse), dans Lee et Cindy C et dans Florence Foster Jenkins, on chante a capella ou en duo, mais ce sera Deux nuits jusqu’au matin seulement pour Mikko Kuparinen ou de douloureuses retrouvailles dans Un Otoño sin Berlín, de la basque Lara Izagirre. Ou est-ce encore la nécessité de se séparer pour mieux revenir, comme dans La Jeune Fille sans mains, de Sébastien Laudenbach ?

Au clair de la lune Jeudi soir, un professeur de violon a beaucoup ému la salle. Puis la douce Carla Bruni est passée chanter au profit des Children of the sun, l’association de Mademoiselle Béart, présidente du Grand Jury.
Sur le tapis rouge telle la voie lactée une nuée d’étoiles naissantes nous viennent des films courts, dont Julia Artamonov, la voix de Hotaru de William Laboury, meilleur court métrage 2016, Antonia Buresi, Jonathan Couzinié, tous deux également récompensés, pour Que vive l’empereur, de Aude Léa Rapin.
Les Swann d’Or savourent un moment de grâce, dans la douceur mordorée typique de Cabourg en fin de journée, à l’orée de l’été.
En attendant Un jour mon prince et le prochain Festival du Film de Cabourg, qui aura lieu du 14 au 18 juin 2017, nous vous souhaitons de rencontrer, comme dans le film de Loic Païllard vos étoiles restantes.

Romantiquement vôtre.

Marielle Pietri, Directrice Artistique