Sébastien Lifshitz

Réalisateur

Après des études à l’École du Louvre, Sébastien Lifshitz travaille dès 1990 dans le milieu de l’art contemporain, notamment aux côtés de Suzanne Lafont et Bernard Blistène au Centre Pompidou. C’est en 1994 qu’il réalise son premier court métrage, IL FAUT QUE JE L’AIME.

Suivront dès les années suivantes de premières réalisations où il alterne documentaires (CLAIRE DENIS, LA VAGABONDE) et fictions (LES CORPS OUVERTS, Prix Jean Vigo ; LES TERRES FROIDES ; PRESQUE RIEN, son premier long métrage). A la croisée entre les genres, il réalise en 2002 le road-movie documentaire LA TRAVERSÉE, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs. Réalisateur engagé, son travail aborde les questions de genre, de sexualité et des minorités invisibles.

Depuis les années 2010, il s’illustre par sa filmographie prolifique : PLEIN SUD (2010), BAMBI (2013) et PETITE FILLE (2020), présentés à la Berlinale ; LES INVISIBLES (2012), César du meilleur documentaire et LES VIES DE THÉRÈSE (2016), tous deux présentés à Cannes. En parallèle, ses collections de photographies sont exposées à Arles en 2016 (Mauvais Genre, Les travestis à travers un siècle de photographies amateurs) et au Centre Pompidou (L’inventaire Infini, présenté au cours de la rétrospective qui lui est consacrée en 2019).

En 2021, son documentaire ADOLESCENTES obtient le Prix Louis-Delluc, ainsi que trois Césars.

Sébastien Lifshitz travaille actuellement sur un nouveau documentaire tourné aux Etats-Unis intitulé CASA SUSANNA.

JURY COMPÉTITION LONGS MÉTRAGES

JURY COMPÉTITION COURTS MÉTRAGES